<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d16845600\x26blogName\x3dRa%C3%B4ul+Duguay,+le+cin%C3%A9aste+et+le+com%C3%A9dien\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_HOSTED\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://cineaste.raoulduguay.net/search\x26blogLocale\x3dfr_CA\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://cineaste.raoulduguay.net/\x26vt\x3d-5431697061891114809', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
  • ÉCRITURE
  • MUSIQUE
  • ARTS VISUELS
  • Profils
  • Souvenirs...
  • Actualités...

raoulduguay.net est le site officiel de Raôul Duguay, poète, chanteur, philosophe, peintre... bref, omnicréateur québécois.

Le contenu du site évoluera progressivement au rythme de l'inspiration et des événements.

Pour tout commentaire concernant le contenu, veuillez utiliser la fonction 'commentaire(s)' à la fin de chaque billet.

Pour faire des suggestions concernant le site Web lui-même, veuillez communiquer par courriel avec le webmestre :
  webmestre@esm.qc.ca

Conception :
  Raôul Duguay et Jean Trudeau

Collaboration :
  Annie Reynaud

Révision des textes :
  Monique Thouin

Réalisation :
  ÉditiQue SM


Tous droits réservés.

Toute citation doit faire mention de l'auteur et de l'adresse url du site : raoulduguay.net.

Les documents pdf et mp3 peuvent être téléchargés à des fins d'utilisation personnelle seulement. Leur utilisation commerciale est soumise à la Loi sur le droit d'auteur.

Le poème



Écouter « ô ou l'invisible enfant »




Alllô Toulmond
Voici l'invisible enfant qui est mon père et mon fils
Qui est ma mère et ma fille qu'on voit au-delà du temps
Mon enfant c'est l'enfant aux cheveux blancs
Qui n'a pas d'âge ou mille ans
Et c'est l'homme transparent qui est sans parents

Et l'homme et la femme s'enfantent dans la mère du dedans
Et dans une seule personne que jamais rien ne divisera
Et jusqu'à la fin des temps

Un être qui s'appartient et que personne ne possède
Il se connaît bien lui-même et il naît à chaque seconde
Touttt la lumière de son nom rayonne la vie de l'Univers
Dans les cellules de la Terre dans le corps de la mère

Si l'on prenait le temps de mourir à l'enfant qui vibre en dedans
On pourrait se remettre à vivre l'éternité de chaque instant
Jamais plus on ne mourrait

Voici que la Terre s'ouvre et que l'homme en sort vivant
Pour inventer la vraie vie qui accomplit touttt les temps
Elle dépasse touttt espace elle descend de la Voie lactée
Allumer touttt la matière de l'esprit d'harmonie

Si on voulait vivre ensemble dans le coeur d'une même voix
On écouterait ensemble la musique de touttt les temps
Les vibrations du silence

Mon enfant qui grandis beau sur la Terre
Je te donne l'Univers et les étoiles du ciel
Je commence en toi le monde
Je t'ai moulé dans la joie j'ai semé en toi mon souffle
Pour faire de toi un roi qui régnera sur ma vie
Chaque fois que je te nomme je me donne à touttt les hommes
Et ToutUnChacun est toi tu fleuris l'arbre de vie
Quand je regarde une fleur je la sens boire la lumière
Et la rosée du matin je deviens une rose

Et si je regarde un homme dans le blanc de ses yeux noirs
Je vois le visage de la mort qui appelle la vie nouvelle
L'autre naissance en dedans :

La conscience d'être Dieu et indivisible
Aussi Un-Une dans Toulmond et que l'on verra un jour


Elle respire dans le cerveau dans chaque pore de la peau
C'est le poumon qui nous chante c'est la manne quotidienne
Aussi nombreuse que la neige aussi heureuse que l'été
Elle habite nos atomes elle nous nourrit de son feu
Elle est plus grande qu'océan et plus haute que les montagnes
Sa voix se boit dans le vent son regard est firmament

Et voici que l'oeuf se fend et que son fruit est l'ère de l'amour
Et voici la révolution
C'est la beauté d'évoluer vers une plus grande vérité

Mon enfant placera la bombe qui libérera la vie
Il éclatera d'un rire d'or en dedans comme en dehors
Il nettoiera la poussière qui couvre la mécanique
Il partira le moteur qui fait marcher le bonheur
Il chassera les nuages qui cachent le vrai visage
De la clarté intérieure qui donne aux choses leur saveur
Il traversera nos misères d'un rayon de pure lumière
Nous donnera le goût de vivre dans un monde heureux

Il connaît dans le silence le pouvoir de se réveiller
À celui qui sait écouter ce qui vibre au coeur de touttt chose
Et qui nous tient dans la vie

Nous ne sommes qu'un seul homme
Un seul homme dans touttt les hommes
Une seule femme dans touttt les femmes
Dont nous sommes touttt les enfants
Nous ne sommes qu'un seul corps sept milliards de fois vivants
Nous vivons touttt la même mort nous mourons à la vie

Depuis que la Terre est Terre que l'on meurt au fil des jours
Parce qu'on ne connaît pas l'amour
Qu'on est seul et pour toujours cherchant la vie dans la chair
Mais la vie est dans la chair quand l'esprit y est aussi
Comme un fleuve d'énergie qui jamais ne se tarit
La vie est un fruit de paix depuis des siècles mûri
Mais par la guerre meurtri avant qu'on le cueille

Et ce qu'on entend dans le corps qui se bat et se repose
Qui se lève et puis se couche c'est la musique du feu solaire
Elle chante un son immortel
Et pourtant le monde est sombre n'a jamais connu que l'ombre
D e cette flamme infinie qui est la cause de la vie

Voici que le jour se lève et la conscience de la Terre
Devient de plus en plus claire
Brûle son ignorance
En réalité je me parle
À ToutUnChacun et à Toulmond
Et en rêve nous sommes enfants
Nous enfantons une autre vie

Je n'ai jamais dit qu'un mot
Ô


Chanson thème du film ô ou l'invisible enfant (1972)
Paroles et voix : Raôul luôaR yauguD Duguay
Musique : Guy yuG nivioB Boivin

@   |   #  |  haut  | @  >>